eu en es fr

PRIX
ITZAL AKTIBOA

SEPT FINALISTES DANS LE CONCOURS POUR LE PRIX ITZAL AKTIBOA

04 SEPTEMBRE 2018

Sept artistes ont été choisis comme finalistes dans le concours pour le Prix Itzal aktiboa Jeune Création Art Contemporain 2018 : Taxio Ardanaz, Luis Olaso, Maite Pinto, Miriam Isasi, María Jiménez Moreno, Thomas Loyatho et Léa Vessot. Ils présenteront leurs œuvres dans une exposition collective au cours du mois d’octobre à la Prison des Évêques à Saint Jean Pied de Port.

Sélectionnés parmi 34 candidats par un jury sous la présidence de la co-directrice du Centre d’Art Contemporain de Huarte (Navarre), Nerea de Diego, les sept finalistes représentent une variété de disciplines allant de la peinture à la vidéo.

L’exposition sera ouverte du samedi 6 octobre au jeudi 1er novembre inclus, tous les jours sauf le mardi de 11h à 12h30 et de 14h30 à 18h30.

Le concours, organisé par l’association Itzal aktiboa avec le soutien de l’Institut Culturel Basque, du Conseil Départemental des Pyrénées Atlantiques et de la Ville de Saint Jean Pied de Port, comporte un Prix de 2.000 euros qui sera décerné à l’un des sept finalistes lors de l’inauguration de l’exposition.


Maite Pinto

Maite Pinto

Née à Logroño en 1993. Elle a fait les Beaux-Arts à l’Université du Pays Basque (UPV/EHU) et ensuite à la Manchester School of Arts en Angleterre, d’où elle est sortie avec un Master. Elle présente quatre gravures à l’aquatinte faisant partie d’un projet appelé « The Kindness of Strangers » qui raconte l’accueil en Angleterre de 4.000 enfants basques réfugiés pendant la Guerre Civile.

Miriam Isasi

Miriam Isasi

Née à Vitoria-Gasteiz en 1983, est titulaire d’un doctorat en Beaux-Arts de l’Université du Pays Basque (EHU/UPV) et de l’Université du Mexique (UNAM). Elle vit et travaille à Bilbao. Dans une vidéo intitulée « TAP (L’Internationale) », dédiée à la mémoire de la co-fondatrice du Réseau Comète, Dédée de Jongh, elle montre une représentation du chant révolutionnaire par des danseurs portant des claquettes forgées d’éclats d’obus récupérés dans des zones de combats de la Guerre Civile espagnole.

María Jiménez Moreno

María Jiménez Moreno

Née à Pampelune en 1978, est titulaire d’une licence en Beaux-Arts de l’Université du Pays Basque (UPV/EHU). Elle vit à Zizur Mayor (Navarre) et elle travaille dans la Cuenca de Pampelune. Elle présente une installation intitulée « Saison d’élevage », qui ressemble à une toile géante d’araignée tissée au crochet et qui résume son expérience et son apprentissage en tant que jeune mère.

Thomas Loyatho

Thomas Loyatho

titulaire d’un Master en Arts Visuels et de l’Espace de l’Académie Royale des Beaux-Arts de Liège, en Belgique, est né à Bayonne en 1984. Il vit et il travaille à Hasparren. Son installation « 70cm / heure » comporte un fil d’herbe qu’il a tressé et qui court dans l’espace, accompagné d’une vidéo de ses mains au tressage dans un travail méditatif sur la valeur que l’on confère à une réalisation en fonction du temps qu’on lui consacre.

Léa Vessot

Léa Vessot

Née à Mont de Marsan en 1993, est Diplômée de l’Institut Supérieur des Arts de Toulouse (isdaT). Elle vit entre Guéthary et Toulouse. Elle présente une grande toile sans titre qui au premier coup d’œil apparait comme un champ vacant de couleur blanche. De celui-ci surgissent des ponctuations picturales colorées, issues des variations de blancs, pour donner lieu à une peinture instable, changeante, le tout faisant partie d’une réflexion sur la temporalité.

Taxio Ardanaz

Taxio Ardanaz

Né à Pampelune en 1978. Il vit et il travaille à Bilbao. Diplômé en Beaux-Arts de l’Université du Pays Basque (UPV/EHU), il présente une série de 23 peintures sur papier sous le titre "Éclats d’obus". Inspirée par la production graphique des mouvements sociaux en Pays Basque au cours des années ’70 et ’80, cette série est conçue comme une recherche sur l’esthétique de la résistance.

Luis Olaso

Luis Olaso

Né à Bilbao en 1986. Il vit à Getxo et il a son atelier à Mungia (Bizkaia). Il présente une peinture intitulée “Composition pour trois tournesols et un cylindre”, dans laquelle, au-delà de la représentation de la figure humaine dominante dans ses œuvres antérieures, il s’efforce de conférer une charge psychologique et humaine à des éléments neutres et dépourvus d’identité personnelle.


PRIX ITZAL AKTIBOA 2018 DE LA JEUNE CREATION – ART CONTEMPORAIN

22 FéVRIER 2018

Nous organisons une nouvelle fois en 2018 le concours pour le Prix Itzal aktiboa, en collaboration avec l’Institut Culturel Basque et le Centre d’Art Contemporain de Huarte (Navarre).

Le concours sera ouvert à tout artiste âgé de moins de 40 ans ayant des liens personnels forts avec le Pays Basque (sept provinces). Le prix sera de 2.000 euros et la date limite des candidatures sera le 15 juillet 2018.

Les œuvres des artistes choisis comme finalistes seront présentées dans une exposition collective dans la Prison des Evêques à Saint Jean Pied de Port au cours du mois d’octobre 2018. En parallèle, deux artistes seront invités à faire une résidence d’artistes pendant sept semaines, du 25 janvier au 3 mars 2019, au Centre d’Art Contemporain de Huarte.

A travers ce concours, notre intention est de contribuer à l’intégration de l’art contemporain dans le contexte culturel basque, ainsi qu’au rayonnement sur un plan plus large de la création contemporaine basque. Le concours sera ouvert à toutes formes d’expression artistique.

|| PDF ||



Itzal Aktiboa, Zitadelaren karrika, 22 - 64220 DONIBANE GARAZI - +33 6 71 00 57 23

CONTACT | Mentions légales | Création: iF Diseinuak - 2013